Adama Kouyaté

Adama Kouyaté est né en 1928, à Bougouni (Mali)

Photographe historique malien, il fit son apprentissage en 1947 à Bamako chez les pionniers de la photographie, Bakary Doumbia et Pierre Garnier, le « maître blanc » des photographes de l’Afrique de l’Ouest. En 1949, Adama ouvre son premier studio à Kati près de Bamako, qu’il quittera en 1964 pour s’installer à Ouagadougou au Burkina, puis à Bouaké en Côté d’Ivoire. En 1969, il revient au Mali pour se fixer à Ségou, passage obligé vers le pays Dogon. La photographie de Adama Kouyaté se concentre principalement sur la photographie de studio — un espace réduit et aménagé au fond du « magasin » —, où sous la chaleur de 2 projecteurs se produit la rencontre du photographe et du modèle.« Adama Kouyaté prend volontiers des libertés par rapport aux règles convenues de la photographie de studio. Au lieu d’avoir trois lampes pour une plus grande lumière, il se contente de deux lampes latérales et supprime la lampe d’ambiance. Il met en avant les ombres des sujets et des accessoires. Il explore les désirs et les envies d’élégance du sujet photographié. Même si ce dernier n’est pas un fumeur, il lui met une cigarette entre les doigts pour lui donner un air mondain. Il organise et esthétise les poses, crée une connivence passagère pour rendre la magie possible. Plus le photographe ose se libérer des canons « esthétiques » établis par ses confrères, plus il crée une image surprenante de son sujet. Et cette invention devient sa marque de fabrique que chaque client diffuse et commente. »— Extrait du catalogue Studios d’Afrique. Editions Gang, Ivry-sur-Seine, 2010.
 

Expositions personnelles

2014

  • « Photo-Hall Paris [2] », galerie Jean Brolly, Paris

2012

  • « Photographing the Social Body: Malian Portraiture from the Studio to the Street », Pearlman Teaching Museum, Northfield (MN,USA)

2011

  • « Photo-Hall Paris », galerie Jean Brolly, Paris

Expositions collectives

2016

  • « Sur le fil », galerie Jean Brolly, Paris

2013

  • « Épure entropique voyage dans l’intérieur de l’Afrique », Galerie Maubert, Paris

2010

  • « Chantier » – commissaire Mathieu Mercier : Simon Boudvin, Alan Charlton, Ananias Léki Dago, Romain Pellas
  • « Studio d’Afrique », éditons Gang, Ivry-sur-Seine, 2010