du 13/06/2019 au 27/07/2019

Barcarolles

dossier de presse

Jean Brolly a le plaisir de présenter la quatrième exposition personnelle de Marielle Paul.

« La gouache est mon médium de prédilection, je n’y vois aucune limite et me permets de peindre des petits comme des grands formats malgré la difficulté de superposer cette matière, aqueuse mais si intense, et dont le pigment coloré ramène à la surface.

Mon travail questionne l’ambiguïté d’une forme, son glissement vers autre chose ou son équilibre instable entre un sens ou un autre, et la couleur y est associée intimement.

À partir de quand reconnaît-on une fleur, une feuille, un paysage, un rocher ? Quand la peinture bascule-t-elle dans un paysage, une image, un tableau abstrait, une forme baroque ? Ou au contraire, quand la peinture bascule-t-elle dans l’abstrait, le décoratif ? »

Le critique d’art Judicaël Lavrador évoque les « compositions tendrement colorées d’un pinceau calme qui couche sur le papier le roulis de lignes épaisses et molletonnées » (in www.beauxarts.com, 15 novembre 2017) et « les lignes et les formes liquides [qui] donnent une représentation combinée et voluptueusement animée du vivant et de la géométrie » (in Beaux-Arts magazine #392, février 2017 – dossier sur « Les nouvelles tendances de la peinture »). Judicaël Lavrador conclut ainsi son portrait de l’artiste : « Des envies et des ambitions de jeune artiste en somme, une trajectoire désynchronisée au regard des schémas habituels de l’art, qui voudraient qu’à 57 ans on soit en haut de l’affiche ou perdu pour la cause » – à quoi Marielle Paul réplique : Ça ne fait que commencer !

Ses nouvelles peintures sont nourries par une recherche autour des saisons et en particulier du printemps et de l’automne. Le titre de l’exposition « Barcarolles » est un clin d’œil amusé à la biennale de Venise en cours, aux formes courbes et entrelacs se balançant dans le travail de l’artiste régulièrement au gré du temps.

Les peintures de Marielle Paul sont présentes au FNAC, au Frac Auvergne et visibles au musée de Valence et au musée de Rennes – où elles étaient présentes dans les expositions « Abstraction/Figuration » en 2014, et « Construire une collection » en été 2018. Elle a récemment exposé à la galerie des Multiples, à la galerie Emmanuel Hervé et à la galerie Jordan/Seydoux à Berlin.

Marielle Paul aura une exposition au musée des Beaux-Arts et d’archéologie de Roanne en 2020.